03 avr. 2006

politique ... pardon ?

Putain, ca commence à me fatiguer de ne pas à réussir de parler politique dans cet foutu école ... Dès t'abordes le sujet de près ou de loin : soit c'est des discussions de comptoirs, de la mauvaise divination ou bien " non, écoutes, on en parle dèjà assez en cours ..." !!!! MERDE !

Quant je penses à la vocation qu'est censée créée Scpo* ... je doutes vraiment ! En réalité, on est 24/24 très souvent au ras des paquerettes politiques. Pourtant je ne dis pas qu'intellectuellement  ca ne vaut rien, mais c'est fatiguant à la longue d'éviter des tonnes de sujets ou d'avoir en face de soi des "énervés mal-instrumentalisés" par telle ou telle mouvance ... C'est un truc de ouf ! En fait, il ya deux sortes de personnes au 27 :
- les "ignorants" qui se foutent royalement de quasiment tout les sujets, ne lisent pas les journaux, viennent en cours comme des robots, tchatchent trois mots et puis s'en vont, sont souvent sentimentalement morts ou fragiles ... bref la plèbe dans son expression la plus molle ... Ce sont souvent des gens intelligents dans leurs secteurs, voir brillants mais déincarnés donc souvent vide de sens - limite des psychopates ...! En cours, il peuvent tenir la route en recrachant de bonnes infos, souvent bien dites ... mais alors en dehors ... bof ...
- puis, il y a les "enragés". Ce sont souvent des rebus politicards, trop jeunes, ou mal instrumentalisé par leurs mouvance ... ils ont souvent des avis trop tranchés, mal tranchés et surtout n'écoutent rien à par eux-mêmes ... Ils gueulent, développent à l'arrach' leurs 3 minables idées et dès que tu as le malheur de dire que tu veux parler : ils se sentent abattus ... flippant. Leurs idées - au moins ils ont quelques unes - sont bien souvent trop mal etayées et trop souvent issus de discussions de comptoirs et difficiles à décoller dans une quelconque théorisation politique.

Par exemple pour le CPE, à part dire qu'il sont "contre ou pour", que "Villepin est un hussard", que "les bloqueurs sont des salauds" ou que "la méthode employée est mauvaise" ... super ! ils ont rien dit ... En deux mots, ils ne font souvent que constatés, commentés et puis s'engagent dans des débats sans fins sur le recours au 49.3 .... bref le niveau 0. La dernière fois, j'essaie de lancer la réflexion sur la question de la representativité au sein de notre système politique, d'une nouvelle manière de concevoir cette représentativité que ce soit pour l'UE ou en FR, d'une nouvelle politique de l'emploi, sans parler de la question économique derrière le CPE ...rien, autour de moi le silence ... PUTAIN, FREAKY Situation !!! Même en les provoquant, en faisant un putain de coup d'état pour un délégué, en les traitant de "la Plaine" contre "nous, à la Montagne", en les méprisant d'une force incalculable ... ils réagissent pas !!!! ils n'arrivent pas à passer la barrière de prendre une vraie position sur le fond et avoir une quelconque opinion.

Ca me rappelle cette 4ème année en master métiers de l'europe qui me sort : " oh! toi, tu as de la chance, tu as une opinion sur des sujets; moi, j'arrive pas à m'en faire une sur quoi que ce soit ..." ("je veux etre tellement objective ...") : MERDE, on a déjà tellement de gens objectifs qu'ils nous faut désormais des gens subjetcifs mais dans le bon sens du terme. Engagé correctement, jusqu'au bout. Typiquement, un débat sur l'Europe peut très vite tourné court à scpo du fait de la non-opinion des prétendus prétendanst à ce master ... c'est pas dur quant même : on veut des idées originales, novatrices, bien amenées surtout bien portées par des personnes convaincues ...

This country is fucking dead if so !!!! Un peu d'Esprit, messieurs !!

robespierre
Maximilien Robespierre
«La grandeur d'un représentant du peuple n'est pas de caresser l'opinion momentanée qu'excitent les intrigues des gouvernements... elle consiste quelquefois à lutter seul, avec sa conscience, contre le torrent des préjugés et des factions, il doit confier le bonheur public à la sagesse, le sien à sa vertu, sa gloire aux honnêtes gens et à la postérité».18 décembre 1791 - Clubs des Jacobins

Posté par buster91200 à 02:14 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur politique ... pardon ?

    ;)

    Arf je te comprends..5 années de droit au millieux de moutons n'ayant aucuns avis sur rien, ou du moins, qui se contentent de rèpéter tels des robos ce que les médias rabachent...
    MdRR pour le CPE..exactement ca....Haaa les jeunes
    Très beau texte bonne continuation.

    Posté par Tonio, 16 avr. 2006 à 14:14 | | Répondre
Nouveau commentaire